En janvier, il y a eu 74 % de licenciements en plus dans les entreprises technologiques qu’en décembre

En janvier, il y a eu 74 % de licenciements en plus dans les entreprises technologiques qu'en décembre

Nous ne sommes qu’à une semaine du mois de janvier, mais la situation ne semble pas du tout facile pour le marché de la technologie, surtout si l’on parle de la main-d’œuvre des entreprises du secteur.

Selon les dernières données recueillies, rien qu’en ce mois de janvier 2023, 74% de personnes supplémentaires ont été licenciées par rapport à décembre 2022.

En janvier il y a eu 74 de licenciements

Janvier a été un mois fort pour les licenciements dans le monde de la technologie

L’année 2023 a déjà commencé, mais il semble que beaucoup de gens ne partent pas du bon pied. Selon les données révélées par Layoffs Trackers, jusqu’à présent, ce mois de janvier, 29 686 employés ont déjà été licenciés d’un total de 27 entreprises du secteur technologique. Si on le compare avec le mois de décembre 2022, on constate qu’il s’agit d’une valeur nettement plus élevée, puisqu’au cours du dernier mois de l’année dernière, 17 074 travailleurs d’entreprises technologiques ont été licenciés. En pourcentage, on peut donc dire qu’en quelques jours de janvier, 74 % de personnes de plus dans cette branche ont déjà été licenciées par rapport à l’ensemble du mois de décembre.

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, le mois de novembre 2022 a été particulièrement difficile, avec un record de plus de 71 000 licenciements dans le secteur technologique dans le monde. Meta, Amazon, HP, Twitter et Cisco sont les leaders en matière de licenciements.

1673348404 813 En janvier il y a eu 74 de licenciements

Selon les détails, Amazon est responsable de plus de la moitié de ces coupes et avait déjà confirmé qu’il licencierait plus de personnes que prévu. Les données montrent que l’entreprise a l’intention de licencier environ 18 000 employés alors que l’estimation initiale était de 10 000 licenciements. Cela s’avère être une conséquence de l’embauche rapide due à la pandémie de COVID-19.

La société de logiciels cloud basée à San Francisco, Salesforce, licencie 8 000 travailleurs, soit 10 % de ses effectifs. Certaines entreprises liées aux crypto-monnaies vont également licencier en masse, comme Genesis, qui va se passer de 30% de ses salariés, ou Silvergate, qui va licencier 40% de son équipe.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :