Robot avec un sens de l’humour? Existe déjà!

Robô

Avec le temps et l’évolution technologique, nous avons réalisé que les robots peuvent apprendre presque tout, ainsi que faire une variété (presque infinie) de choses. Un exemple de ceci est Erica qui, bien qu’elle n’ait pas de sang dans les veines, peut rire pendant une conversation.

Le robot est prêt à avoir le sens de l’humour et cette réalisation est sans précédent.

Robot

Programmer un robot pour rire aux bons moments peut sembler impossible, car même les gens n’ont pas le même sens de l’humour. Après tout, il y a ceux qui préfèrent les blagues plus simples, mais il y a aussi ceux qui sont adeptes de l’humour dit noir.

Eh bien, programmer un robot pour quelque chose d’aussi naturel et spécifique n’est pas impossible, mais c’est une tâche difficile. En effet, il ne s’agit pas seulement du rire lui-même, mais du bon moment pour réagir avec un type de rire différent et spécifique.

Maintenant, un groupe de scientifiques japonais a appris au robot Érica le meilleur moment pour rire dans une conversation. De plus, il lui a montré les différents types de rires, en expliquant la différence entre un rire et un sourire, par exemple. Après une période de formation, ils ont réussi à lui faire apprendre quand rire et aussi quand appliquer différents rires.

Erica, le robot qui a appris à rire

Comme ils l’expliquent dans le document où ils ont publié les résultats, sur Frontiers, le robot rit comme une forme d’empathie avec la personne avec qui il parle. Pour le former, plus de 80 dialogues ont eu lieu entre les étudiants universitaires et Érica, et il a été possible de recueillir des données sur les différences de rire.

Après avoir été enseigné, quatre scénarios différents ont été conçus, dans lesquels le robot devait parler à un être humain, en appliquant les différents rires. Ces moments ont été montrés à 130 personnes, qui devaient évaluer celle qui leur paraissait la plus naturelle. La conclusion était que les rires partagés et mélangés étaient les plus réels.

L’objectif des chercheurs est désormais d’étudier les moyens de rendre les conversations entre robots et humains plus réalistes et empathiques, cette question du rire ayant été un début.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :