L’Iran coupe l’accès à Internet… Elon Musk offrira la connectivité

Irão cortou o acesso à Internet... Elon Musk vai dar conectividade

Comme nous l’avons signalé ici, l’Iran a subi une panne généralisée d’Internet hier lors d’une série de manifestations de masse contre le gouvernement.

Suite à cette action, Elon Musk a publié un message sur le réseau social Twitter d’où il ressort qu’il active déjà son réseau satellite Starlink pour permettre l’accès à internet dans ce pays.

L'Iran a coupé l'accès à Internet... Elon Musk donnera la connectivité

Elon Musk : activer le [rede] Starlink pour que les Iraniens accèdent à Internet

Les Iraniens ont connu une panne généralisée d’Internet en raison de manifestations anti-gouvernementales. La perte de connectivité, empêchant l’accès à des plateformes telles qu’Instagram et WhatsApp, rend plus difficile l’organisation de manifestations, ainsi que le partage d’informations sur la répression menée par le gouvernement.

Elon Musk n’a pas perdu de temps et a rapidement indiqué sur Twitter qu’il « permettait au [rede] Starlink… », en réponse à un autre message, également sur le réseau social Twitter, posté par le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, dans lequel il rapportait que la Maison Blanche avait délivré une autorisation aux entreprises de l’internet pour rendre leurs services disponibles en Iran.

L'Iran a coupé l'accès à Internet... Elon Musk donnera la connectivité

Il rappelle que les manifestations en Iran ont commencé vendredi la semaine dernière, après que la mort de Masha Amini, 22 ans, a été connue, après avoir été détenue par la police morale pour avoir porté le voile placé d’une manière que les agents jugeaient incorrecte. .

La télévision d’État IRIB a rapporté la mort de 26 personnes à la suite d’affrontements avec les forces de l’ordre. Le gouvernement iranien a sévèrement restreint l’accès à Internet, les réseaux mobiles étant coupés de 21h00 jusqu’au matin ces derniers jours.

Jeudi, les États-Unis ont imposé des sanctions à la Police morale, pour la mort de la jeune femme, et à sept responsables du secteur de la sécurité, pour la répression des manifestations.

Il convient également de noter que les citoyens iraniens ne sont pas autorisés à accéder à Facebook, Telegram, Twitter et YouTube, bien que beaucoup contournent ces restrictions via VPN.

A lire aussi…

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :