L’Iran a annoncé avoir testé « avec succès » un lanceur de satellites

L'Iran a annoncé avoir testé "avec succès" un lanceur de satellites

Ces dernières semaines, l’Iran a été à l’honneur dans le monde. Téhéran a reconnu pour la première fois avoir fourni à Moscou des drones pour le combat dans la guerre contre la Russie. Téhéran a toutefois souligné que les livraisons avaient eu lieu avant le début de l’offensive russe en Ukraine.

Plus récemment, il a été annoncé qu’un lanceur de satellites avait été « testé avec succès ».

LIran a annonce avoir teste avec succes un lanceur de

Ghaem-100 : le lanceur de satellites iranien

L’Iran a testé « avec succès » une fusée spatiale capable d’emporter des satellites dans l’espace, selon la télévision d’Etat iranienne. D’après ce que l’on sait, il y a eu un lancement suborbital réussi du lanceur de satellite appelé Ghaem-100.

Les gouvernements occidentaux craignent que les systèmes de lancement de satellites intègrent des technologies utilisées dans des missiles balistiques capables de transporter des armes nucléaires, que l’Iran a toujours nié vouloir construire.

Le Ghaem-100 « est capable de placer des satellites de 80 kilogrammes sur une orbite à 500 kilomètres de la surface de la Terre », a ajouté la télévision d’Etat. L’Iran a lancé le satellite Khayyam, du nom du polymathe persan Omar Khayyam, en août avec une fusée Soyouz-2.1B depuis le cosmodrome de Baïkonour contrôlé par Moscou au Kazakhstan.

LIran a annonce avoir teste avec succes un lanceur de

L’Iran a rejeté ces allégations, affirmant que l’appareil avait été construit « pour répondre aux besoins du pays », notamment en matière de « gestion de crise urbaine » et de « ressources naturelles ».

L’Iran insiste sur le fait que son programme spatial est à des fins civiles et de défense uniquement et ne viole pas l’accord nucléaire de 2015, ni aucun autre accord international.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :