Ukraine : La Russie pourrait perdre la guerre faute de « puces »

Ucrânia: Rússia pode perder a guerra por falta de "Chips"

La guerre entre la Russie et l’Ukraine dure depuis plusieurs jours et de nombreuses vies humaines ont été perdues. Dans le combat de qui gagne et qui perd, la conclusion pour l’instant est simple… personne ne le sait (même compte tenu de toute la puissance de la Russie).

Cependant, les sanctions occidentales peuvent aider à faire tomber la Russie, à savoir le manque de « puces ».

Ukraine : la Russie pourrait perdre la guerre faute de « puces »

Les sanctions imposées par l’Occident sont un « bâton à double tranchant », mais l’objectif principal d’affaiblir la Russie semble fonctionner. Selon les informations du journal Politico, le manque de puces pourrait conduire la Russie à perdre la guerre contre l’Ukraine.

Les sanctions limitent considérablement la capacité de la Russie à acquérir de nouveaux composants, tels que des semi-conducteurs, des transformateurs, des câbles, des transistors et divers autres composants électroniques essentiels. La pénurie de puces conduit déjà l’armée à extraire des puces des réfrigérateurs pour les utiliser dans des armes et des missiles.

Il existe même une « liste de courses de guerre » de Russie, où l’on peut voir le besoin de puces.

La Russie a une « liste de courses » pour la guerre

Selon le gouvernement ukrainien, les forces russes doivent avoir épuisé environ la moitié de leur arsenal à ce jour. Le grave déficit de puces de la Russie oblige même l’armée russe à recourir à des composants primitifs (certains de l’époque de l’ex-URSS).

Les autorités ukrainiennes ont déclaré aujourd’hui que 50 000 soldats russes supplémentaires ainsi que 380 enfants ukrainiens sont morts depuis l’invasion russe de l’Ukraine, qui a commencé le 24 février sur ordre du président russe Vladimir Poutine.

L’état-major de l’armée ukrainienne a indiqué, dans un message publié sur le réseau social Facebook, qu' »environ 50.150″ soldats russes sont morts dans le cadre des combats, dont 350 au cours des dernières 24 heures.

La province de Donetsk est celle qui compte le plus grand nombre de victimes, avec 389 victimes entre morts et blessés. Viennent ensuite les régions de Kharkiv, avec 204 ; Kiev, avec 116 ; Mikolaiv, avec 71 ; Tchernigov, avec 68 ; Lougansk, avec 61 ; Kherson, avec 55 ; Zaporijia, avec 46 ; et Dnipropetrovsk, avec 26.

La source a indiqué que 2 328 établissements d’enseignement ont subi des dommages matériels dus aux attaques des forces russes, dont 289 ont été « complètement détruits ».

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :