Spotify rejoint la vague de licenciements technologiques

Spotify rejoint la vague de licenciements technologiques

Les grandes entreprises technologiques ont, une par une, annoncé des licenciements à grande échelle dans diverses divisions de leurs activités. Google, Amazon, Microsoft sont trois des grands qui vont licencier des milliers d’employés.

Spotify rejoint cette liste de licenciements et va licencier 6% de ses effectifs.

Spotify rejoint la vague de licenciements technologiques

La société Spotify a annoncé avoir dans ses plans le licenciement de 6% de ses salariés. Cela indique que près de 600 personnes sont mises à pied. Elle emploie actuellement environ 9 800 salariés, en septembre 2022, et prévoit de débourser environ 35 à 45 millions d’euros en indemnités liées à cette mesure.

L’entreprise qui mène les services de streaming musical et qui est tant contestée par les artistes et les producteurs pour les commissions versées, rejoint ainsi la vague de licenciements qui afflige les entreprises technologiques.

L’une des victimes annoncées est celle de la directrice commerciale et du contenu de Spotify, Dawn Ostroff, en fonction des réajustements en cours. Après l’annonce de la restructuration de la société, les actions ont eu un impact immédiat avant commercialisation de 3,5 %.

Spotify est également victime de la baisse des revenus publicitaires et de la situation socio-économique mondiale dans son ensemble, qui conduit également des entreprises comme Google, Microsoft et Amazon à licencier leurs salariés en début d’année.

Alphabet, la société mère du géant de la recherche Google, est sur le point de licencier environ 12 000 employés dans une myriade de divisions avec effet immédiat. Du côté de Microsoft, 11 000 salariés seront licenciés, ce que l’entreprise elle-même en est venue à regretter, mais affirme qu’ils sont nécessaires.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :