Nord Stream : « Attaque terroriste » contre l’Union européenne ?

“Ataque terrorista” contra a União Europeia? Que se passa no Nord Stream?

Nord Stream consiste en une série de gazoducs pour le transport de gaz naturel à travers la mer Baltique. La Suède a détecté deux explosions sous-marines, « probablement dues à des détonations », à proximité de l’endroit où des fuites ont été détectées dans des pipelines transportant du gaz russe vers l’Europe.

L’avertissement aux navires de rester à l’écart de la zone touchée a déjà été donné.

« Attaque terroriste » contre l'Union européenne ?  Que se passe-t-il sur Nord Stream ?

Deux fuites de gaz détectées dans Nord Stream 1

Une première « émission massive d’énergie » d’une magnitude de 1,9 a été enregistrée dimanche soir à 02h03 heure locale (01h03 à Lisbonne) dans le sud-est de l’île danoise de Bornholm, a indiqué Peter Schmidt du National Seismic Network. Suède, à l’agence française AFP, comme l’a révélé Lusa.

L’Institut suédois a enregistré une deuxième occurrence de magnitude 2,3 à 19h04 heure locale lundi (18h04 à Lisbonne), dans le nord-est de l’île.

« Attaque terroriste » contre l'Union européenne ?  Que se passe-t-il sur Nord Stream ?

Les autorités danoises et suédoises ont détecté des fuites dans le gazoduc Nord Stream 1, que la Russie a fermé début septembre, et dans le gazoduc Nord Stream 2, qui n’a jamais été mis en service faute d’autorisation de l’Allemagne, suite à l’invasion russe de l’Ukraine. . . Bien qu’ils ne soient pas opérationnels, les deux pipelines étaient remplis de gaz.

L’Ukraine a accusé aujourd’hui la Russie d’être responsable des fuites de gazoducs, dénonçant une « attaque terroriste » contre l’Union européenne. Le Kremlin admet qu’il pourrait s’agir d’un sabotage.

Pour l’instant, les autorités des deux pays demandent aux navires d’éviter cette zone, du moins pendant que l’enquête pour déterminer la cause des fuites de gaz est en cours. L’autorité maritime suédoise a également demandé aux avions de maintenir une « altitude de sécurité » de 1 000 mètres lorsqu’ils traversaient cette zone.

La société qui gère l’infrastructure a confirmé des « baisses de pression » sur Nord Stream 1 après des déficiences constatées sur Nord Stream 2, bloqué après l’invasion russe de l’Ukraine.

Dans un communiqué cité par Reuters, Nord Stream AG, basée en Suisse, a déclaré que trois lignes du gazoduc traversant la mer Baltique avaient subi des dommages « sans précédent » en une journée.


Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :