Mission Artemis I: le vaisseau spatial Orion et la fusée SLS de la NASA partent aujourd’hui pour la Lune

Mission Artemis I: le vaisseau spatial Orion et la fusée SLS de la NASA partent aujourd'hui pour la Lune

Après plusieurs années de préparation de la mission Artemis, la NASA lance aujourd’hui la fusée SLS (Space Launch System) qui emmènera la capsule Orion sans pilote vers notre satellite naturel. Le vaisseau spatial décolle du Kennedy Space Center en Floride et vise à atteindre la Lune.

Les attentes pour les années 2030 sont élevées : retourner sur la Lune et coloniser le satellite de la Terre. Le coup d’envoi de ces belles réalisations sera donné aujourd’hui.

Mission Artemis I le vaisseau spatial Orion et la fusee

Artémis, déesse grecque de la faune et de la chasse…

Fille de Zeus et de Léto, Artémis est la déesse grecque des animaux sauvages, de la chasse, de la végétation, de la chasteté et de l’accouchement. En tant que sœur jumelle d’Apollon, elle a été choisie par la NASA comme symbole de la mission qui ramènera l’humanité sur la lune.

Il y a 50 ans, la mission nommée d’après le dieu des arts et de la justice, Apollon, lançait la course à la conquête de notre satellite naturel.

Maintenant, après plusieurs années de préparation, de retards et avec un budget de l’ordre de quatre milliards de dollars, la super fusée de la NASA, la SLS, fait ses débuts aujourd’hui, avec un vol sans pilote vers la lune.

Le Space Launch System, ou simplement SLS, est le projet d’un lanceur qui décollera, si tout se passe comme prévu, à 9h33 du centre spatial Kennedy de la NASA en Floride (14h33 depuis le Portugal continental).

Bien qu’il s’agisse d’une mission de test sans pilote, Artemis I est la première étape du retour des humains sur la Lune depuis la mission Apollo 17 en 1972.

La colonisation de la Lune est fondamentale pour l’exploration de Mars, car le satellite naturel de la Terre servira en quelque sorte de base intermédiaire pour les longs voyages vers la planète rouge.

Image de la mission Artemis I de la NASA en direction de la Lune

Le plan est d’emmener la capsule Orion faire un tour autour de la Lune, puis de la ramener sur Terre d’ici un mois et demi. Fondamentalement, il s’agit d’un test important de la fusée et du vaisseau spatial avant qu’ils n’envoient des astronautes à bord.

Nous allons faire des choses que nous ne ferions jamais avec une équipe à l’intérieur du vaisseau pour essayer de le rendre aussi sûr que possible.

L’administrateur de la NASA, Bill Nelson, a déclaré à l’Associated Press.

Pour regarder le lancement, rendez-vous simplement sur la chaîne YouTube de l’agence, intégrée ci-dessous.

La NASA emmènera la première femme à poser le pied sur la lune

Si tout se passe bien, les astronautes commenceront à entrer en scène en 2024, d’abord ils feront le tour de la Lune. Puis, plus tard, éventuellement d’ici la fin de 2025, ils marcheront même sur le sol de la Lune.

Tout cela semble simple, faisable, mais il y a un nuage sur cette mission. S’il y a des problèmes, il y a de fortes chances que le projet soit abandonné ou repensé. Et la raison n’en est qu’une : l’argent.

Le prix de cette mission : plus de 4 milliards de dollars. Pourtant, la somme de tout s’élève déjà à 93 milliards de dollars.

La mission Artemis marquera également le premier moonwalk par la première femme et une personne de couleur. Par curiosité, jusqu’à aujourd’hui, seuls 12 hommes blancs ont marché sur notre satellite.

1661761204 501 Mission Artemis I le vaisseau spatial Orion et la fusee

Concurrents à l’affût !

Oui, c’est aussi l’occasion pour la NASA de montrer qu’elle est toujours active et qu’elle peut avoir entre ses mains tout le développement de la mission. Cependant, en cas d’échecs, des partenaires privés, comme SpaceX et Blue Origin, attendent l’opportunité de se lancer à la conquête de l’espace.

Initié en 2017 et formé par la NASA, l’ESA et des agences spatiales de plusieurs pays, le programme Artemis s’inscrit dans le cadre des efforts de revitalisation des programmes spatiaux.

Aujourd’hui sera la première d’une série de six missions vers la Lune prévues jusqu’en 2028.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :