Les véhicules électriques sont-ils vraiment tenus d’avoir un « couplet bleu » ?

Veículos elétricos são mesmo obrigados a ter "dístico azul"?

Suite à ce que nous avons suivi, au Portugal, à l’instar de ce qui se passe en Europe, les ventes de véhicules électriques ont explosé.

Selon certaines informations, les véhicules électriques sont tenus d’avoir un signe d’identification bleu (sceau) placé dans le coin inférieur droit du pare-brise, afin qu’ils puissent circuler sur la voie publique, ou se garer dans les zones désignées pour les véhicules électriques. Mais est-ce vraiment obligatoire ?

Les véhicules électriques doivent-ils vraiment avoir un "couplet bleu" ?

Le « couplet bleu » est-il nécessaire sur les voitures électriques ou non ?

Ce panneau permet, par exemple, au véhicule de se garer dans des zones de recharge pour véhicules électriques, de bénéficier de tarifs réduits ou d’une exonération du paiement du stationnement dans plusieurs communes du Portugal.

Le panneau d’avertissement de véhicule électrique n’a pas de coût supplémentaire et doit être demandé en remplissant le formulaire, qui est joint en annexe I du DL nº 90/2014, et qui doit ensuite être remis à un service régional de l’Institut de la mobilité et des transports ( IMT).

Contactée par Polygraph SAPO, la source officielle de l’IMT précise, plus en détail, que « l’affichage de ce panneau n’est pas seulement destiné à la jouissance des mesures de discrimination du public, à savoir à des fins de stationnement, mais est également nécessaire à l’identification de ce type de véhicule « . C’est-à-dire qu’aux termes du cadre réglementaire actuel, « les véhicules électriques doivent apposer le signe en question aux fins de circulation sur la voie publique ou assimilée ».

Les véhicules électriques doivent-ils vraiment avoir un "couplet bleu" ?

La même source pointe l’amende – de 50 à 250 euros – qui peut résulter de l’apposition de ce badge sur des véhicules ne répondant pas aux exigences définies dans la législation respective. Considérant les véhicules électriques « l’automobile, la motocyclette, le cyclomoteur, le tricycle ou le quadricycle, équipés d’un ou plusieurs moteurs électriques principaux de propulsion qui transmettent l’énergie de traction au véhicule, y compris les véhicules électriques hybrides, dont la batterie est chargée par connexion au réseau de mobilité électrique ou à une source extérieure d’électricité, et qui sont destinés, de par leur fonction, à circuler sur la voie publique ».

Selon Deco Proteste, le panneau n’est pas obligatoire, car il permet de profiter des avantages liés à la possession d’un véhicule électrique, comme le stationnement gratuit sur la voie publique dans certaines municipalités.

Pour l’IMT, le signe en question doit être apposé sur les véhicules électriques à des fins de discrimination positive et d’identification. Il est clair cependant que si le conducteur ne veut pas utiliser le stationnement pour la catégorie électrique, ou utiliser les bornes de recharge, il n’y a pas de pénalité pour conduite sans cette identification.

À voir aussi…

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :