Le ministère russe de la Justice inscrit Meta sur la liste des organisations « extrémistes »

REUTERS/Dado Ruvic

C’est le 24 février de cette année 2022 que la Russie a envahi l’Ukraine et, depuis, le monde n’est plus le même, cette attaque ayant généré plusieurs conséquences et crises. Ainsi, chaque jour, il y a des nouvelles qui montrent l’impact que ce même conflit continue d’avoir dans divers secteurs, créant des problèmes et aggravant certains qui existent déjà.

Ainsi, les dernières informations montrent que le ministère de la Justice de la Russie a maintenant ajouté la société Meta à sa liste d’organisations « extrémistes ».

REUTERS/Dado Ruvic

La Russie met Meta sur la liste des « extrémistes »

Selon le journal russe Kommersant, et divulgué par l’agence Reuters, le ministère de la Justice de Russie a ajouté ce vendredi (25) la société Meta Platforms, propriétaire du réseau social Facebook dirigé par Mark Zuckerberg, à sa liste d’organisations considéré comme « extrémiste ».

Peut-être que cette décision ne surprendra pas beaucoup de personnes plus attentives qui suivent l’actualité à ce sujet. En effet, déjà au début de l’année, un tribunal russe a jugé que Meta s’était livré à des « activités extrémistes ». À l’époque, le gouvernement basé dans la capitale de Moscou avait décidé de restreindre l’accès aux réseaux sociaux Facebook et Instagram par mesure contre ces plateformes sociales occidentales.

1669540803 26 Le ministere russe de la Justice inscrit Meta sur la

Plus récemment, en octobre dernier, nous avions signalé que Meta était désormais considérée en Russie comme une organisation « terroriste et extrémiste », ce qui ouvrait la possibilité de poursuites judiciaires plus intenses contre les utilisateurs dans le pays dirigé par Vladimir Poutine.

Il s’agit donc d’informations d’actualité à ce sujet et qui s’ajoutent à la panoplie de l’actualité quotidienne qui nous informe des diverses conséquences tirées directement ou indirectement de l’attaque de la Russie contre l’Ukraine. Pas plus tard que la semaine dernière, nous avons signalé que le site Web du Parlement européen avait été attaqué après avoir déclaré que le pays russe parrainait le terrorisme, comme vous pouvez le lire dans l’article ci-dessous.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :