Le Japon accordera davantage de subventions publiques à Kioxia et Western Digital pour la fabrication de puces mémoire NAND

Japan will provide more public subsidies to Kioxia and Western Digital for NAND memory chip manufacturing

En un mot: Kioxia et Western Digital comptent parmi les plus grands fabricants de mémoires au monde. Alors que les deux sociétés ont récemment été confrontées à des difficultés en raison du déclin du marché des mémoires flash NAND, le gouvernement japonais est impatient de les soutenir dans leurs efforts pour se redresser et contribuer efficacement à l’augmentation prévue de la production de puces.

Le ministre japonais de l’Industrie, Ken Saito, a récemment annoncé une augmentation substantielle du financement public pour soutenir l’activité puces de Kioxia et Western Digital. Ces deux grandes sociétés de fabrication de mémoire prévoient d’augmenter la production de puces dans les préfectures de Mie et d’Iwate, anticipant une croissance significative du secteur de la mémoire.

Tokyo alloue un total de 242,9 milliards de yens (1,64 milliard de dollars) de financement public aux deux sociétés, qui comprend des subventions initialement annoncées en 2022 (92,9 milliards de yens) et une somme supplémentaire de 150 milliards de yens. Ce financement sera utilisé pour la fabrication en série de puces de mémoire flash NAND à 218 couches, et les premiers produits commerciaux devraient être prêts à être expédiés d’ici septembre 2025.

La création des deux nouvelles usines nécessite un investissement total de 450 milliards de yens, et les autorités japonaises s’attendent à un impact positif « significatif » sur les économies régionales avec la création d’environ 9 000 nouveaux emplois. De plus, les produits de mémoire « nouvelle génération » devraient sortir des chaînes de production d’ici 2029.

Le Japon accordera davantage de subventions publiques a Kioxia et

Le ministre Saito a souligné comment l’IA générative entraînera une nouvelle avancée dans la garantie d’un approvisionnement constant en puces mémoire hautes performances. Les analystes du marché prévoient une croissance des ventes tout au long de 2024 après une année 2023 terne. L’investissement collaboratif de Kioxia et de Western Digital unit le Japon et les États-Unis dans l’accomplissement de leur rôle de fournisseurs des puces mémoire cruciales nécessaires à l’échelle mondiale, selon Saito.

Kioxia, qui a inventé la mémoire flash dans les années 80, alors qu’elle faisait encore partie du conglomérat Toshiba, a récemment envisagé une fusion avec Western Digital. Cependant, SK Hynix, le deuxième fabricant mondial de mémoires (après Samsung) et investisseur de Kioxia, s’est opposé à la fusion, ce qui a conduit Western Digital à envisager de scinder son activité de mémoire flash.

Au milieu des tensions géopolitiques persistantes entre les pays occidentaux et la Chine, le Japon cherche à renforcer sa position de principal fabricant de haute technologie. Les initiatives de financement public constituent un moyen efficace d’atteindre cet objectif, s’alignant sur des efforts similaires aux États-Unis et en Europe par le biais de leurs Chips Acts respectifs.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage très intéressant sur l’intelligence artificielle :

YouTube video