L’armée russe trompée avec de faux Himars en bois

L'armée russe trompée avec de faux Himars en bois

Dans une guerre, tout est permis, mais tout n’est pas comme il paraît ! Selon des informations récentes sur le champ de bataille, les forces russes sont trompées avec de faux Himars en bois, ce qui conduit la Russie à dépenser des millions.

Les prévisions suggèrent que la Russie a déjà dépensé plus de 65 millions d’euros pour détruire des planches de bois en forme de lance-roquettes.

Larmee russe trompee avec de faux Himars en bois

Depuis le début de la guerre, les Himars ont été l’une des principales cibles des forces russes. Selon Volodymyr Zelensky, les missiles Himars ont même changé le cours de la guerre contre la Russie.

Pour ceux qui ne le savent pas, Himars – le M142 High Mobility Artillery Rocket System – est un lanceur de missiles monté sur un camion de cinq tonnes qui peut tirer six missiles guidés en succession rapide. Ces missiles, dont les Ukrainiens se servent avec dextérité, sont extrêmement efficaces pour détruire d’innombrables entrepôts et infrastructures indispensables à la logistique des troupes de Vladimir Poutine, mais il se passe quelque chose.

L’armée ukrainienne utilise une vieille tactique militaire pour inciter l’armée russe à dépenser des millions dans le processus. L’Ukraine a construit une flotte de répliques HIMARS en bois afin de semer la confusion chez les Russes, selon le Washington Post.

1661940004 381 Larmee russe trompee avec de faux Himars en bois

Les photographies analysées par le journal révèlent que les troupes ukrainiennes utilisent des répliques de ces systèmes quasiment indiscernables aux yeux des opérateurs de drones russes chargés de découvrir et d’abattre ce type de cibles. Chaque fois qu’un Himar est détecté, les troupes russes tirent un missile de croisière de haute précision pour le détruire, gaspillant ainsi des millions d’euros. Le missile le plus utilisé par les troupes russes, le Kalibr-M, lancé depuis des navires de la flotte de la mer Noire, a un prix estimé à 6,5 millions d’euros.

Après plusieurs semaines d’utilisation sur le terrain, ces faux HIMARS ont déjà précipité l’armée russe à tirer au moins 10 Kalibr, l’équivalent de 65 millions d’euros, contre des planches de bois en forme de lance-roquettes, révèle CNN.

Cette stratégie est communément appelée « guerre asymétrique », dont l’objectif est l’équilibre des forces, dans un conflit où un camp dispose d’un plus grand nombre de ressources et de capacités que l’autre.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :