L’appariement de pièces utilisé par Apple devrait être interdit par l’Oregon

L'appariement de pièces utilisé par Apple devrait être interdit par l'Oregon

La pratique du jumelage de pièces – qui peut empêcher les ateliers de réparation tiers de cannibaliser des appareils cassés pour des pièces – devrait être interdite par l’Oregon.

Le corps législatif vient d’adopter la législation la plus stricte en matière de droit à la réparation jamais vue, et elle n’exige désormais que la signature du gouverneur pour être adoptée…

La position d’Apple sur le droit de réparer

Apple a passé littéralement des années à lutter contre la législation sur le droit à la réparation, dépensant de l’argent pour faire pression contre elle aux niveaux national et fédéral, soit en essayant de la bloquer complètement, soit d’affaiblir la législation autant que possible.

L’entreprise a fait demi-tour en 2021, avec le lancement d’un programme de réparation en libre-service en 2021, d’abord en Californie, puis à l’échelle nationale. Parallèlement, l’entreprise a cessé de s’opposer aux lois sur le droit à la réparation et a commencé à les soutenir activement.

Mais il y avait un piège…

Appariement des pièces

Le couplage de pièces consiste à associer numériquement le numéro de série d’un composant (comme un écran) au numéro de série de l’iPhone lui-même. Même si vous échangez un composant Apple authentique contre un autre, la réparation ne fonctionnera pas entièrement car le couplage ne correspondra pas. Cela peut empêcher que des réparations soient effectuées avec des pièces cannibalisées.

Avec l’iPhone 13, par exemple, un échange d’écran empêcherait Face ID de fonctionner. En 2022, iFixit a abaissé sa cote de réparabilité de l’iPhone 14 pour cette raison. Devoir utiliser de nouvelles pièces approuvées par Apple peut rendre de nombreuses réparations non rentables.

Apple a résolu ce problème dans une certaine mesure, en permettant aux pièces d’être « bénies » par Apple, mais cette législation supprimerait complètement cet obstacle.

Première législation sur le droit de réparer interdisant l’appariement de pièces

The Verge rend compte de la législation de l’Oregon.

La loi historique de l’Oregon sur le droit à la réparation est presque arrivée : aujourd’hui, le SB 1596 a été adopté par la législature de l’Oregon et se dirige vers le bureau de la gouverneure Tina Kotek pour signer ou opposer son veto dans les cinq prochains jours. C’est un gros problème, car la loi de l’Oregon serait la première à interdire le « couplage de pièces », une pratique selon laquelle les entreprises peuvent vous empêcher d’utiliser des composants (parfois même officiels) à moins que le logiciel de cette entreprise ne soit convaincu qu’ils appartiennent.

L’interdiction du partage de pièces entrerait en vigueur pour les smartphones à partir de 2025.

Le PDG d’iFixit, Kyle Weins, a déclaré à The Verge qu’il était « plus que fier de mon État d’origine pour avoir adopté le projet de loi sur le droit à la réparation des appareils électroniques le plus solide à ce jour ».

Photo de Joel Rohland sur Unsplash

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage très intéressant sur l’intelligence artificielle :

YouTube video