La Terre manquera d’oxygène plus tôt que prévu

La Terre manquera d'oxygène plus tôt que prévu

Certes, notre planète, pour nous, durera éternellement, nous aurons de l’oxygène qui ne s’épuisera jamais. Mais c’est à l’échelle d’une vie. Car, en fait, l’oxygène de la Terre va diminuer, étouffant la plupart des organismes vivants, selon les scientifiques. Les données du passé nous ont montré que les niveaux de notre gaz le plus précieux, qui nous maintient en vie, ont chuté de 0,7 % au cours des 800 000 dernières années… et les scientifiques ne savent pas pourquoi !

De nouvelles études suggèrent cependant que la planète manquera d’oxygène plus rapidement que nous ne le pensions initialement.

La Terre manquera doxygene plus tot que prevu

La désoxygénation tuera la plupart des êtres vivants

L’oxygène est un élément chimique essentiel à la vie, aidant certains organismes vivants à respirer, nourrissant nos cellules et soutenant notre corps dans leurs processus physiologiques. L’élément est également attribué à la prolifération de la vie et à la croissance de la vie à partir de micro-organismes, en particulier depuis le phénomène appelé le grand événement d’oxydation (GOE), il y a environ 2,4 milliards d’années.

Le GOE est un phénomène qui a permis l’accumulation progressive d’oxygène dans l’atmosphère terrestre et les océans. Les preuves scientifiques existantes ont montré que l’événement historique s’est produit lorsque les cyanobactéries qui vivent dans nos eaux ont commencé à émettre de l’oxygène par photosynthèse, remplaçant le composé chimique méthane dans l’atmosphère.

Maintenant, une étude montre que la Terre subira un événement de désoxygénation ou d’appauvrissement en oxygène à l’avenir, où la quantité d’oxygène est faible, le méthane étant dominant. Les scientifiques prédisent que la baisse d’oxygène étouffera la plupart des formes de vie sur Terre, y compris les humains, les animaux et les plantes.

La prédiction est basée sur des modèles montrant que l’oxygène atmosphérique chutera à des niveaux similaires à ceux d’une Terre archéenne (ou archaïque).

Image Terre sans air

Représentation d’artiste de la Terre pendant la période archéenne.

L’oxygène de la Terre est… limité !!!

Dans l’étude publiée dans la revue Nature Geoscience en mars 2021, des chercheurs des États-Unis et du Japon ont exposé l’idée que la vie future de l’atmosphère oxygénée de la Terre est incertaine. De plus, ils ont reconnu que l’atmosphère moderne de la planète bleue est fortement oxygénée, mais ont indiqué que la présence d’oxygène dans la biosphère de surface est limitée.

L’étude implique que l’événement de désoxygénation ne se produira pas avant au moins le prochain milliard d’années, mais lorsqu’il se produira, l’appauvrissement en oxygène se produira rapidement. De plus, l’équipe de recherche a découvert qu’il est peu probable que l’oxygène atmosphérique soit une caractéristique permanente des mondes habitables en général. Cette théorie pourrait avoir des implications pour notre lutte pour détecter des signes de vie dans l’Univers, comme l’a exposé Science Alert.

Approche stochastique

Les auteurs de l’article de 2021 ont utilisé une combinaison de biogéochimie et de modélisation climatique pour déterminer l’échelle de temps probable des conditions atmosphériques riches en oxygène sur notre planète. En utilisant une méthode appelée approche stochastique, l’équipe a découvert que la durée de vie future moyenne de l’atmosphère terrestre se situe entre 1,08 et 0,14 milliard d’années, avec seulement 1 % des niveaux d’oxygène de notre atmosphère actuelle.

Selon les simulations de l’étude, les scientifiques ont noté qu’une désoxygénation de l’atmosphère à des niveaux archaïques (une période comprise entre environ 4 et 2,5 milliards d’années) se produira rapidement et se déclenchera avant la généralisation des conditions humides dues à l’effet de serre dans le climat de la Terre, ainsi qu’avant la perte importante d’eau atmosphérique de surface.

Ainsi, si dans le passé les calculs indiquaient qu’en raison d’un rayonnement solaire de plus en plus élevé, les océans disparaîtraient dans environ 2 milliards d’années, maintenant, en utilisant environ 400 000 simulations, ils prédisent une baisse drastique des niveaux d’oxygène avant même cet événement. Peut-être même moins de la moitié de ce temps.

La recherche d’une nouvelle planète qui offre les conditions de la vie commence à être une priorité, non pas pour la vie d’aujourd’hui, mais pour les générations à venir, dans un peu plus d’un milliard d’années.

À voir aussi :

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :