La reconnaissance faciale a encore de nombreux défauts, notamment sur les smartphones Android

reconhecimento facial smartphones segurança falhas

Nous confions de plus en plus notre sécurité aux systèmes biométriques fournis avec les smartphones ou les PC. Ceux-ci sont censés protéger nos données, mais cela pourrait être faux. Une étude récente a montré que la reconnaissance faciale présentait encore de nombreuses lacunes, notamment sur les smartphones Android.

Failles de sécurité des smartphones de reconnaissance faciale

En ce qui concerne les smartphones, de plus en plus d’appareils basent leur sécurité sur la lecture d’empreintes digitales ou la reconnaissance faciale. On sait que ce dernier a des problèmes de sécurité, comme on l’a vu à plusieurs reprises dans le passé, étant simple à tromper.

La preuve en est maintenant apportée par une nouvelle étude, réalisée par Consumenten Bond, une organisation néerlandaise dédiée aux droits des consommateurs. Son analyse a porté sur 60 smartphones, ayant détecté que 26 d’entre eux pouvaient être trompés par une simple photographie de l’utilisateur.

Une conclusion de l’étude révèle que plus le smartphone est bon marché, plus ceux-ci semblent simples à tromper. De même, et comme prévu, les modèles les plus chers semblent être plus sécurisés et avec des implémentations de reconnaissance faciale plus robustes.

Failles de sécurité des smartphones de reconnaissance faciale

La plupart des modèles qui se sont avérés vulnérables proviennent de Xiaomi, avec 14 des 26 qui pourraient être déverrouillés. D’autre part, l’étude a montré une plus grande résilience des smartphones Apple, sans iPhone permettant l’accès. Aussi, un seul modèle Samsung, le Galaxy A04s, figure sur la liste des plus vulnérables parmi 12 modèles testés.

Liste des équipements vulnérables

  • HONOR 70 5G (380 €)
  • Motorola moto e13 (120€)
  • Motorola moto g13 (180€)
  • Motorola moto g23 (230€)
  • Motorola Moto g72 (128 + 8 Go) (265 €)
  • Nokia G22 (195 €)
  • Nokia G60 5G (128 + 4 Go) (300€)
  • Nokia X30 5G (128 + 6 Go) (440 €)
  • OnePlus Nord CE 3 Lite (300 €)
  • OPPO A17 (€180)
  • OPPO A57 (€150)
  • Samsung Galaxy A04s (150 €)
  • Xiaomi 12 Lite (128 + 8 Go) (355€)
  • Xiaomi 12T (128 Go) (500 €)
  • Xiaomi 12T Pro (256 + 8 Go) (620 €)
  • Xiaomi 13 (750 €)
  • Xiaomi 13 Lite (128 Go) (400 €)
  • Xiaomi 13 Pro (1 300 €)
  • Xiaomi POCO M5 (64 Go) (190 €)
  • Xiaomi POCO M5s (64 Go) (210 €)
  • Xiaomi POCO X5 5G (128 + 6 Go) (265 €)
  • Xiaomi POCO X5 Pro 5G (128 + 6 Go) (330€)
  • Xiaomi Redmi 12C (32 + 3 Go) – Bleu (120 €)
  • Xiaomi Redmi Note 12 (128 Go) (230 €)
  • Xiaomi Redmi Note 12 5G (230 €)
  • Xiaomi Redmi Note 12 Pro 5G (128 + 8 Go) (325€)

Ces résultats sont jugés décevants. Ils ne montrent pas de progression par rapport aux chiffres des années passées. En 2019, lorsque cette évaluation a été faite pour la première fois, 43% des smartphones testés pouvaient être déverrouillés à l’aide d’une photo, le même chiffre obtenu maintenant, même avec la technologie de plus en plus robuste.

Les recommandations sont évidentes et même déjà connues. En premier lieu, l’utilisation de méthodes d’authentification plus sûres, telles que la lecture d’empreintes digitales ou un code d’accès. De plus, l’utilisation d’équipements offrant des garanties de sécurité plus importantes peut être limitée.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage très intéressant sur l’intelligence artificielle :

YouTube video