La Nasa va équiper la mission Artemis 1 d’un iPad pour tester… Alexa !

Ilustração nave Orion da NASA que levará um iPad à Lua

La NASA finalise le lancement de la mission Artemis 1. Il s’agira d’un vol pour emmener la fusée Space Launch System (SLS) et le vaisseau spatial Orion lors d’un aller-retour sans pilote vers la Lune. Il s’agit d’un test important pour démontrer que le binôme spatial est capable d’envoyer des astronautes vers notre satellite naturel dans de futures missions. Malgré l’importance de tout cela, la NASA veut tester d’autres technologies et, pour cela, elle va équiper l’engin spatial d’un iPad pour faire fonctionner un assistant virtuel… qui n’est pas Siri !

La tablette d’Apple sera utilisée pour aider à tester l’assistant vocal Alexa d’Amazon sur Orion.

Le vaisseau spatial Orion de la NASA qui emmènera un iPad sur la Lune

La mission Artemis est un programme de vols spatiaux habités développé par la NASA, des sociétés américaines de vols spatiaux commerciaux et des partenaires internationaux, dans le but d’atterrir la première femme et le prochain homme sur la Lune en 2024. Programme Apollo qui s’est terminé dans les années 1970.

Cette nouvelle mission va au-delà de l’exploration du sol lunaire. La NASA et ses partenaires veulent préparer ce que sera la création d’infrastructures pour soutenir l’avenir de l’exploration lunaire ainsi que de l’espace lointain.

Avant le départ de la mission avec des êtres humains, l’agence spatiale américaine veut tester tous les systèmes pour que rien n’échoue. Ainsi, plus tard ce mois-ci, la NASA a l’intention d’envoyer la mission Artemis 1 sur la Lune pour tester de nouvelles technologies, de nouveaux systèmes et les capacités des moyens impliqués.

Après ces tests, la prochaine étape sera de lancer des missions habitées depuis Artemis 2 en 2024. Un an plus tard, l’agence spatiale prévoit d’envoyer la première femme marcher sur la surface de la Lune.

1660151104 513 La Nasa va equiper la mission Artemis 1 dun iPad

Démonstration de la technologie Callisto

Comme indiqué, la mission Artemis 1 est principalement destinée à démontrer le lancement d’une fusée SLS et à tester le bouclier thermique d’Orion lors de sa rentrée dans l’atmosphère terrestre. Cette expérience, moins médiatisée à ce jour, baptisée Callisto, démontrera comment la technologie grand public pourra s’intégrer aux futurs engins spatiaux.

À cette fin, les responsables de la mission comprendront l’assistant virtuel d’Amazon, Alexa et le système WebEx de Cisco. L’objectif est de démontrer comment les commandes vocales pourraient améliorer la façon dont les astronautes vivent et travaillent dans l’espace. Lockheed Martin et la NASA collaborent avec Amazon et Cisco sur Callisto.

Je peux imaginer un avenir où les astronautes pourront accéder à des informations sur l’état du vol et la télémétrie – telles que l’orientation du vaisseau spatial, les niveaux d’approvisionnement en eau ou l’état de la tension de la batterie, par le biais de simples commandes vocales.

A déclaré Howard Hu, directeur adjoint du programme Orion au Johnson Space Center de la NASA.

1660151105 903 La Nasa va equiper la mission Artemis 1 dun iPad

Et d’où vient l’iPad ici ?

Tester Alexa à bord d’un vaisseau spatial en orbite autour de la Lune est plus difficile qu’à la maison avec une enceinte Echo connectée au Wi-Fi du réseau. En fait, la NASA elle-même le dit, dans un article sur son blog plus tôt cette année :

La charge utile financée par l’industrie sera située dans la console centrale d’Orion et comprendra une tablette qui testera le logiciel Webex de Cisco pour diffuser de la vidéo et de l’audio à partir du centre de contrôle de mission de Johnson, ainsi que du matériel et des logiciels personnalisés de Lockheed Martin et Amazon qui testeront Alexa, la voix d’Amazon. -assistant virtuel basé sur, pour répondre à l’audio en streaming. […]

Voyager dans l’espace lointain prendrait trop de temps à Alexa sur Orion pour utiliser le nuage lié à la Terre, alors Callisto utilisera le Deep Space Network de la NASA et une base de données locale à bord du vaisseau spatial pour communiquer avec Alexa et répondre.

Ce test serait bien sûr plus simple à réaliser si les astronautes étaient à bord. Cependant, le premier voyage du vaisseau spatial Orion vers la Lune n’aura pas d’équipage humain. C’est donc là que l’iPad entre en jeu.

Grâce à la technologie WebEx de Cisco, un iPad d’Apple servira d’astronaute parlant à Alexa. (Techniquement, il y aura un mannequin réaliste à bord pour simuler certains paramètres d’un astronaute. Il s’appelle Moonikin Campos).

Image du logo Artemis sur un Apple iPad

La NASA explique en détail comment cette structure fonctionnera :

Les participants regarderont la démo et pourront poser une question à Alexa ou envoyer une commande de tâche devant une console avec une caméra et un microphone. Leurs images et leurs voix seront transmises du contrôle de mission à Orion, où la vidéo des participants sera affichée sur la tablette, et l’audio sera diffusé par le haut-parleur. Ensuite, Alexa captera l’audio et répondra.

En fait, la NASA dans la description faite sur son blog plus tôt cette année ne décrit pas la tablette comme étant un iPad. Elle l’a dit plus tard quand on l’a interrogée à ce sujet.

Comme on le sait, il y a une longue histoire de produits Apple dans l’espace, mais la Lune est beaucoup plus éloignée que la Station spatiale internationale (ISS). Bien que SpaceX, chez Crew Dragon, ait déjà embarqué un iPad, la NASA sera la première à embarquer un appareil Apple sur la Lune.

La NASA a programmé le départ de la mission Artemis 1 pour le matin du 29 août avec le lancement du SLS et d’Orion.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :