La Chine prévoit trois missions sur la Lune pour étudier une source d’énergie possible

Chang

Avec les États-Unis d’Amérique, la Chine fait également son chemin dans l’espace. Par conséquent, le pays prévoit trois missions sur la Lune, afin d’étudier une nouvelle source d’énergie potentielle.

Les avancées spatiales de la Chine pourraient être ce dont la NASA a besoin pour aller de l’avant avec son exploration longtemps retardée de la Lune.

Chang'e chinois sur la Lune

Selon un rapport de Bloomberg, la Chine a annoncé son intention de lancer trois nouvelles missions vers la Lune. C’est parce qu’il a découvert un nouveau minéral dans le satellite naturel qui pourrait être récolté et utilisé comme source d’énergie à l’avenir. L’agence spatiale chinoise a l’intention de dépasser la NASA avec son programme lunaire en cours, Chang’e, ainsi que les futures missions habitées vers Mars.

Le 10 septembre, l’Administration spatiale nationale chinoise a révélé qu’elle avait reçu le feu vert pour commencer à planifier le lancement de trois nouveaux rovers sur la Lune au cours de la prochaine décennie. Ces missions feront partie du programme Chang’e.

Lune

Cette annonce intervient un jour après que la Chine est devenue le troisième pays de l’histoire à découvrir un nouveau minéral sur la Lune. Ce nouvel élément a été surnommé Changeite-(Y), selon les médias d’État chinois, et le Global Times l’a décrit comme un «minéral de phosphate à cristaux de colonne» trouvé dans les particules de roche lunaire.

Les analyses effectuées sur Changeite-(Y) ont révélé qu’il contient l’isotope hélium-3, qui est considéré comme une source d’énergie potentiellement précieuse pour l’avenir.

La NASA a vu le lancement de son système de lancement spatial (SLS) annulé à deux reprises, le programme Artemis n’a donc pas encore commencé. Compte tenu de ce scénario, les dernières avancées de la Chine pourraient faire pression sur l’agence spatiale américaine pour qu’elle agisse et lance enfin la mission d’exploration lunaire.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :