La Chine a accumulé des milliers de voitures électriques et les laisse « à Dieu ne plaise »

Carros elétricos vistos de cima

Sur Internet, des images insolites de ce qui pourrait être une décharge pour voitures électriques en Chine circulent.

Les voitures électriques vues d'en haut

Il s’agit d’un champ d’environ 10 000 voitures électriques en décomposition.

C’est ce que dit le créateur de contenu serpentza, sur YouTube, tandis que des images sont montrées de ce qui semble être, en fait, une décharge pour les voitures électriques. La vidéo, publiée le 15 juin, totalise déjà plus de deux millions de vues.

La Chine se débarrasse de milliers de tramways

Apparemment, depuis quelques jours, des images circulent d’immenses parcs remplis de nouvelles voitures électriques, laissées « à Dieu ne plaise ». Pour les médias, l’une des justifications tient à la pratique consistant à gonfler les chiffres de production, afin d’obtenir les subventions publiques associées aux voitures électriques.

De plus, les agences suggèrent également que ces (appelons-les) décharges sont le résultat de programmes d’autopartage qui ont pris fin depuis.

YouTube video

Comme le déplore serpentza, en plus des dommages environnementaux pour produire les voitures, par la suite, « on les laisse pourrir dans un parc ».

Et, bien sûr, maintenant, ils vont créer encore plus de dégâts environnementaux, car ils vont rester là aussi longtemps qu’il le faudra, avec tous les produits chimiques et les piles qu’ils contiennent.

Selon la personne qui a filmé l’un des contenus présentés et traduits par serpentza, les voitures présentées sont des modèles BYD 2021 et ont parcouru moins de 50 km. De plus, ils sont enregistrés et autorisés.

C’est absurde, mais les voitures électriques ne sont pas tombées du ciel

L’afflux de voitures électriques dans ces parcs, en Chine, peut être dû, d’une part, on l’a vu, à l’inflation du nombre de véhicules produits. En effet, presque tous les modèles, en plus d’être immatriculés, comme nous l’avons vu, disposent encore de plastique de protection.

Décharge, où la Chine abandonne les voitures électriques

Dans la vidéo, serpentza explique que, pour recevoir des subventions, les fabricants doivent présenter certains chiffres de vente. Ainsi, ces valeurs sont trompées et, au final, les voitures finissent par stationner pendant des mois d’affilée.

Ensuite, cela s’explique par le succès de l’autopartage, qui a pris de l’ampleur, en 2019. Malgré l’avalanche de l’offre, l’activité n’a pas tardé à perdre de son élan et, du coup, les voitures ont été évincées.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage très intéressant sur l’intelligence artificielle :

YouTube video