Ford va supprimer des emplois pour investir dans les voitures électriques

Ford

Nous avons entendu parler de plusieurs constructeurs qui envisagent d’investir dans la mobilité électrique, en adaptant leur stratégie. C’est le cas de Ford qui, pour concentrer ses efforts sur ce changement et acquérir une place de choix dans ce secteur en pleine croissance, va supprimer des emplois.

Bien que ce ne soit pas officiel, on s’attend à ce qu’il y en ait environ 8 000.

Gué

Les prétendus plans de Ford ont été annoncés par le porte-parole TR Reid, dans un communiqué :

Pour mener à bien notre transformation Ford+ et mener cette nouvelle ère passionnante et perturbatrice des véhicules électriques et connectés, nous restons concentrés sur la refonte de notre travail et la modernisation de notre organisation dans toutes les unités commerciales automobiles et dans toute l’entreprise.

Pour cela, la même source a révélé que Ford s’est fixé des objectifs clairs de réduction des coûts, afin de s’assurer qu’ils sont « lean et pleinement compétitifs avec les meilleurs du secteur » des véhicules électriques. Selon Bloomberg News, le constructeur s’apprête à supprimer jusqu’à 8 000 emplois au cours des prochaines semaines.

En effet, en février, le PDG Jim Farley avait déjà dit, lors d’une conférence, que le problème du constructeur était structurel, car il avait « trop de monde ».

gué électrique

Les coupes attendues concernent les effectifs salariés de Ford, ainsi que la division Ford Blue, créée en mars et dédiée à la gestion des opérations moteurs à combustion interne de l’entreprise. Reuters ajoute que les détails concernant les coupes ne sont pas encore finalisés et que, d’ici là, ils pourraient changer. Même ainsi, on sait qu’ils peuvent être mis en œuvre par phases, la première se produisant cet été.

Bien qu’un porte-parole de Ford ait révélé que l’entreprise ne commenterait pas la spéculation, on sait qu’une conférence téléphonique a été prévue pour informer les investisseurs des plans du constructeur : 600 000 véhicules en production annuelle d’ici 2023, et plus de deux millions jusqu’à la fin de 2026.

A lire aussi :


Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :