Fin de la confidentialité sur iPhone ? La Chine affirme avoir réussi à déchiffrer le chiffre AirDrop

Imagem Airdrop iOS 17

AirDrop est l’un des moyens les plus utilisés pour partager des informations entre les utilisateurs de produits Apple. Outre sa simplicité d’utilisation, il est également important de considérer son relatif anonymat. Ce dernier point est peut-être tombé désormais, la Chine affirmant avoir réussi à dépasser le chiffre d’AirDrop.

AirDrop Apple Chine iPhone

Beaucoup comptent sur AirDrop pour partager des fichiers et d’autres données. Il est utilisé quotidiennement en raison de sa sécurité et de son relatif anonymat et, parmi ces utilisateurs, beaucoup vivent en Chine, où l’iPhone a une présence importante et massive.

Désormais, le gouvernement chinois assure avoir réussi à briser cet anonymat. Un institut de Pékin a été chargé de développer une technique permettant de briser l’enregistrement crypté d’un iPhone qui envoie des données via AirDrop et peut identifier à la fois l’e-mail et le numéro de téléphone associés.

Cette rupture est importante pour la Chine, qui est en mesure d’obtenir des informations considérées comme privées même pour Apple. En franchissant cette étape, les informations obtenues sont déjà utilisées dans le pays, ce qui a déjà donné lieu à des arrestations.

AirDrop Apple Chine iPhone

L’importance d’AirDrop en Chine est grande, car il s’agit d’une fonctionnalité iPhone que les militants ont utilisée pour diffuser leurs messages. Il nécessite uniquement une connexion Bluetooth à proximité et a été largement utilisé par les manifestants pour partager des slogans pro-démocratie lors des manifestations de 2019 à Hong Kong. Avec cette violation, il n’est plus fiable et ouvre la porte aux autorités pour contrôler qui partage ces messages.

Pour l’instant, il semble que le contenu ne puisse pas être déchiffré, mais le gouvernement chinois affirme que plusieurs suspects ont déjà été identifiés et que cela permettra d’améliorer « l’efficacité et la rigueur dans la résolution des cas, ainsi que d’éviter la propagation des commentaires ». . Pour utiliser cette technique, les agents doivent simplement se trouver dans des lieux publics pour accepter les transmissions AirDrop puis, avec cette supposée nouvelle technologie, relier le contenu à l’expéditeur.

Il faudra attendre de voir ce qu’Apple fera de cette violation flagrante de la vie privée, mais en Chine, le géant nord-américain est désormais confronté à de nombreuses difficultés. Non seulement bon nombre de ses services sont censurés, mais depuis des mois, le gouvernement surveille de près ses services et ce qu’ils tentent d’offrir aux utilisateurs.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage très intéressant sur l’intelligence artificielle :

YouTube video