Facebook et Instagram pourraient ne plus avoir de publicité ciblée dans l’UE

Facebook e Instagram poderão deixar de ter publicidade direcionada na UE

La publicité est l’une des sources de revenus les plus expressives pour les grandes entreprises technologiques et les mécanismes de publicité ciblée sont l’une des méthodes les plus utilisées aujourd’hui. Cependant, Meta, via Facebook et Instagram, pourrait être contraint d’y mettre fin, du moins pour certains utilisateurs de l’Union européenne.

Le Conseil européen de la protection des données peut empêcher Meta d’obliger les utilisateurs de ses réseaux sociaux à accepter des publicités personnalisées.

Facebook et Instagram pourraient ne plus avoir de publicité ciblée dans l'UE

Fin des publicités personnalisées sur les réseaux sociaux ?

Le ciblage publicitaire est l’une des technologies qui a le plus prospéré sur Internet, où les réseaux sociaux jouent un rôle clé. Meta prospère dans ce domaine, mais devra peut-être réduire son utilisation en Europe.

Le Wall Street Journal a rapporté que le Comité européen de la protection des données a statué que Meta ne peut pas exiger des utilisateurs qu’ils acceptent des publicités personnalisées.

Ainsi, l’utilisateur peut choisir de ne pas recevoir de publicités ciblées sur Facebook ou Instagram s’il préfère que les réseaux sociaux ne surveillent pas son activité. Vous pourrez désactiver les publicités personnalisées grâce aux données d’applications et de sites Web tiers.

Vous voulez payer pour utiliser Facebook Instagram et WhatsApp

Bien qu’il ne s’agisse pas encore d’une imposition, la décision du conseil d’administration n’obligerait pas directement Meta à changer. Au lieu de cela, la Commission irlandaise de protection des données appliquerait les ordonnances correspondantes. Étant donné que les opérations européennes de Meta sont officiellement basées en Irlande, la société devrait s’y conformer.

Les deux conseils de données ont reconnu que des décisions avaient été prises, mais ils n’ont pas fourni plus d’informations. Meta, cependant, a déclaré dans un communiqué de presse qu’il était « trop ​​​​tôt pour spéculer » sur la décision et que l’UE peut toujours offrir un soutien juridique pour les publicités ciblées. La société a fait valoir qu’elle était « pleinement » engagée avec la Commission de protection des données dans cette affaire.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :