Cybersécurité : le ministère de l’Intérieur investit 17,4 millions

Ministério da Administração Interna investe 17,4 milhões em cibersegurança

Face à la vague de cyberattaques, il est urgent d’investir dans une culture de la sécurité numérique pour minimiser les risques. Le Ministre de l’Administration Intérieure, Dr. José Luís Carneiro, a annoncé aujourd’hui un renforcement de la sécurité du réseau national de sécurité intérieure, avec un investissement de 17,4 millions d’euros dans les ressources de cybersécurité prévu pour 2023.

L’investissement sera orienté vers une transition numérique sécurisée du Ministère de l’Administration Intérieure (MAI).

Le ministère de l'Intérieur investit 17,4 millions dans la cybersécurité

Cybersécurité : En 2023, 11,5 ME seront investis dans la nouvelle génération de 112 centres

Lors de l’examen parlementaire dans la spécialité de la proposition de budget de l’État pour 2023 (OE2023), José Luís Carneiro a avancé que l’année prochaine « l’investissement prévu dans les technologies de l’information et de la communication continuera d’être réalisé », préparant le ministère de l’Administration interne (MAI) . ) pour « une transition numérique sécurisée ».

Le responsable a souligné que cet investissement vise à « renforcer la sécurité du Réseau national de sécurité intérieure, en renforçant les moyens de cybersécurité » de 17,4 millions d’euros.

Le ministre a également noté que la mutualisation des moyens et des solutions entre les forces et services de sécurité, à travers l’intégration progressive des structures d’appui technique et d’appui logistique, « éliminant les licenciements et libérant des ressources humaines pour le domaine opérationnel » d’un montant de 3,1 millions euros.

Le ministère de l'Intérieur investit 17,4 millions dans la cybersécurité

José Luís Carneiro a également avancé qu’en 2023, 11,5 millions d’euros seront investis dans la nouvelle génération de 112 centres opérationnels, qui permettront la géolocalisation des appels, une nouvelle application pour les sourds et l’interopérabilité avec les centres opérationnels européens.

Selon le ministre, les systèmes d’information Schengen seront mis à jour de huit millions d’euros et le système européen d’information et d’autorisation de voyage de cinq millions d’euros.

José Luís Carneiro a également indiqué que 36,5 millions d’euros seront investis dans le réseau de communication d’urgence de l’État SIRESP, auquel, sur cinq ans, 75 millions supplémentaires seront investis dans le cadre de l’appel d’offres public international et 38,5 millions d’euros supplémentaires dans autres investissements.

La cybersécurité est aujourd’hui un sujet très populaire en raison des attaques constantes dont notre pays a fait l’objet. De nombreuses entreprises ont réalisé que des processus et des stratégies plus nombreux et de meilleure qualité étaient nécessaires et qu’il était également nécessaire d’investir dans ce domaine. Le National Cybersecurity Center a récemment publié un rapport qui dresse une radiographie de notre pays en matière de cybersécurité. Découvrez les principaux thèmes de l’édition 2022 du rapport sur la cybersécurité au Portugal – Risques et conflits – en savoir plus ici.

À voir aussi…

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :