Apple Watch Ultra : premières impressions

Apple Watch Ultra : premières impressions

Comme annoncé, le 23 septembre, Apple a commencé à livrer l’Apple Watch Ultra. Le nôtre est arrivé et nous l’utilisons déjà pour en voir le potentiel. Après tout, c’est la smartwatch la plus avancée publiée par Apple. Dès qu’on ouvre la boîte on se rend compte qu’il s’agit d’un appareil spécial pour la firme de Cupertino. Le soin apporté à l’emballage et aux informations est supérieur à la moyenne. Alors… c’est beau, on regarde du matériel haut de gamme.

Ce sont nos premières impressions. Plus tard, nous ferons l’expérience de la valeur de cette montre. Nous avons choisi une Apple Watch Ultra avec un boîtier en titane et un bracelet Midnight Ocean.

Apple Watch Ultra premieres impressions

La boîte

Nul doute que le toucher, le look, l’impression d’organisation font partie des objectifs d’Apple. Et ne trichez pas. Le tout bien emballé, avec des matériaux de qualité et un graphisme qui encadre l’école smartwatch avec l’emballage lui-même.

Ainsi, la boîte contient l’Apple Watch Ultra, ses manuels et informations de garantie, ainsi que le bracelet. L’élu était Océan minuit.

La montre est bien accompagnée d’un chargeur qui cette fois est accompagné d’un câble protégé par de la fibre textile, comme le câble, par exemple, du HomePod. Plus raffiné et sans doute durable.

Apple Watch Ultra : installation

L’installation est simple. En fait, il suffit d’allumer la montre et l’iPhone reçoit immédiatement l’information qu’une nouvelle Apple Watch est disponible. Cette smartwatch apporte une série de nouveaux menus avec plus de demande de confirmations et de choix.

En plus d’une nouvelle liste d’options pour le bouton Action, on retrouve également une interface très intéressante qui permet de passer le plan de communication eSIM de l’opérateur d’une Apple Watch à l’autre. Reste à savoir si Vodafone autorise ce « passage » ou exigera une nouvelle eSIM (et un nouveau paiement).

Après quelques questions, l’Apple Watch est prête à être utilisée et… malmenée. Une note pour la vitesse de configuration initiale, c’est plus rapide que les versions précédentes.

Utilisation et fonctionnalités

Maintenant que nous avons configuré l’appareil, vous avez l’eSIM, les cartes dans Apple Pay, les applications et les informations dans l’application Santé, il est temps de l’utiliser. Un fait curieux est le poids. Bien qu’il soit plus robuste et plus grand, il y a une légèreté. Autrement dit, quand je l’ai vu dans la boîte, il avait l’air plus lourd. Et en fait ce n’est pas le cas.

Quant à l’écran, eh bien, nous avons affaire à un écran Retina avec 2000 nits et toute une interface colorée, des complications très bien organisées et un groupe d’outils pour profiter des nombreux capteurs présents à l’intérieur de cet « ordinateur de poignet ».

Comme nous l’avons mentionné précédemment, Apple a présenté l’Apple Watch Ultra le 7 de ce mois. La première smartwatch de l’entreprise pour un segment plus « tout-terrain » où plus de fonctionnalités, plus de capteurs, plus de fonctionnalités et, surtout, plus de batterie sont nécessaires.

Apple l’a doté d’un boîtier en titane très résistant, d’un GPS bi-fréquence de haute précision, d’une autonomie de batterie allant jusqu’à 36 heures (jusqu’à 60 heures), de la certification EN13319, qui est une norme technique pour les tests de plongée. . Ces tests permettent d’utiliser l’Apple Watch Ultra pour plonger jusqu’à 40m.


De plus, il comprend des capteurs pour la détection d’accident de voiture, la détection de chute, des capteurs pour ECG, des capteurs de température, la lecture d’oxygène sanguin, eSIM, une sirène avec 86 décibels, une structure capable de résister à des températures négatives jusqu’à -20 ° C ou à la chaleur torride du désert à 55 °C… et bien plus encore.

Apple Watch Ultra est certifiée conforme à la norme MIL-STD-810H, utilisée pour les équipements militaires et populaire auprès des fabricants d’équipements robustes. Cette nouvelle smartwatch est également certifiée WR100, ce qui signifie qu’elle peut être utilisée pour la plongée récréative jusqu’à 40 mètres et les sports nautiques à grande vitesse.

1663946405 2 Apple Watch Ultra premieres impressions

Donc, à partir de maintenant, ce que nous allons faire, c’est utiliser et tester dans les différents environnements où Apple a dit qu’il excellait. Nous sommes également curieux de voir si les 36 heures d’autonomie, avec des activités physiques, sont toujours réelles.

Enfin, les bracelets des modèles précédents s’adaptent également à celui-ci, notamment les boîtiers de 42 et 45 mm. Bientôt une analyse plus détaillée ici sur Netcost-security.fr.com.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :