Saviez-vous qu’il était une fois une voiture de marque Apple ?

Imagem Renault Clio Apple

Apple continue de laisser des preuves qu’il pourrait développer son Apple Car, une voiture électrique dotée d’une technologie de conduite autonome. Le projet, appelé Titan, est dans le secret des dieux depuis 2019 et on en sait très peu, presque rien. Maintenant, ce que très peu de gens savent, c’est qu’il y avait une fois une voiture avec un modèle appelé Apple.

Non, ce n’était pas une voiture de luxe, ni premium, encore moins un modèle grand et spacieux. C’était assez simple, à une époque où la marque était en difficulté, dans les années 90 !

Photo Renault Clio Apple

Chaque fois que nous parlons de la jonction de la technologie Apple avec le monde automobile, les gens l’associent à CarPlay, une plate-forme Apple qui introduit une interface iOS pour les véhicules pris en charge avec diverses applications et outils Apple fonctionnant « à l’intérieur » du système de divertissement des véhicules.

Bien qu’il s’agisse du produit actuel de la société Cupertino pour le marché automobile, Apple est, selon des rumeurs et certaines indications, en train de concevoir son Apple Car. Un véhicule électrique avec technologie de conduite autonome.

Tout cela, bien que récent, apparaît des décennies après l’apparition d’Apple dans une marque automobile. C’était les années 90 et Renault mettait à disposition une série spéciale Apple pour la Clio.

Renault Clio Apple

Apple en 1996 traversait l’une des périodes les plus troublées de son histoire. L’entreprise était proche de la faillite, sous la direction de Michael Spindler, le PDG de la société Cupertino entre 1993 et ​​1996. Ensuite, Spindler a utilisé ses derniers tours de magie, pour tenter de sauver Apple de la faillite (en raison d’une succession d’erreurs identiques commises par John Sculley), voulait essayer quelque chose de « nouveau ».

Plusieurs idées ont émergé à l’époque, dont l’une était de porter la marque de l’entreprise au-delà des ordinateurs – après tout, l’entreprise avait son propre charisme sur lequel il pouvait capitaliser.

De toutes les idées folles qu’il avait à l’époque, le PDG cherchait à lancer une gamme de voitures. Les négociations avec différentes marques et modèles n’ont probablement pas abouti – à l’époque, la pomme était presque synonyme de défaite. Renault a accepté d’utiliser la marque sur l’un de ses modèles, mais il ne s’agirait pas d’un modèle haut de gamme : l’utilitaire Clio serait choisi.

1670859603 168 Saviez vous quil etait une fois une voiture de marque Apple

Cette série, réservée au marché espagnol, concernait les versions S et RSi de la première Clio. Disponible en 7 couleurs, dont deux nuances de rouge, elle était équipée de jantes en alliage, de coques de rétroviseurs et d’un aileron couleur carrosserie, de phares antibrouillard (RSi uniquement) et, bien sûr, de badges Apple.

À l’intérieur, on retrouve des sièges sport en cuir et tissu, des médaillons de porte en cuir, une radio cassette Philips dans la S, une radio CD dans la RSi et un airbag conducteur, uniquement dans la RSi. Sous le capot, la S avait un 1,4 L et 75 ch, tandis que la RSi proposait un moteur de 1,8 L et 110 ch.

Et la partie Apple ?

Bien sûr, ce n’était pas seulement le « symbole » d’Apple. Cette version Clio S d’Apple incluait un PowerBook 190 (de la couleur de la voiture) et un téléphone mobile GSM pour se connecter à Internet, du jamais vu dans une campagne automobile à l’époque. Ne vous inquiétez pas, il y a plus !

Cette offre ne s’est pas arrêtée là et plus tard, Renault a commencé à lancer la Clio iMusic, un modèle qui comprenait un iPod 5G de 30 Go pouvant être connecté à la voiture.

C’était donc probablement la première entrée sérieuse d’Apple sur le marché automobile. En fait, la campagne n’a pas été un succès, peu de voitures ont été vendues et elles sont à peine apparues dans la rue. Mais ça existait. Le modèle, cependant, a été perdu dans le cadre de l’histoire des deux sociétés.

Cette année-là, Steve Jobs est revenu dans l’entreprise et l’histoire était maintenant réécrite par l’emblématique fondateur et PDG de la plus grande entreprise technologique au monde. À ce jour, Apple poursuit l’idée de se développer sur le marché automobile, maintenant avec d’autres ambitions et aussi avec d’autres technologies.

À voir aussi :

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :