MammoScreen : Le nouvel appareil pour diagnostiquer le cancer du sein

MammoScreen: O novo dispositivo para diagnóstico de cancro da mama

Avez-vous déjà entendu parler de MammoScreen ? Le cancer du sein est le type de cancer le plus courant chez les femmes (sans tenir compte du cancer de la peau) et est la deuxième cause de décès par cancer chez les femmes. C’est une maladie qui demande de l’attention et toutes les études ne suffisent pas encore. En ce sens, le diagnostic est essentiel.

Le projet MammoScreen vise à révolutionner le diagnostic du cancer du sein. Sachez ce que c’est.

MammoScreen : Le nouvel appareil pour diagnostiquer le cancer du sein

MamoScreen : l’appareil n’utilise pas de rayonnement…

Il s’appelle MammoScreen et ce projet promet de révolutionner la manière dont le cancer du sein est diagnostiqué. Il s’agit en pratique d’un nouveau dispositif médical qui fonctionne à base de micro-ondes, afin de répondre aux lacunes identifiées en mammographie.

Selon la publication du SIC, la mammographie, lorsqu’elle est irradiée, ne peut pas être effectuée quand vous le souhaitez ou en avez besoin, elle a un taux élevé de faux positifs – ce qui entraîne des actions médicales inutiles pour confirmer le diagnostic. De plus, la mammographie telle que nous la connaissons aujourd’hui ne peut pas être pratiquée sur les jeunes femmes car elle ne fonctionne pas sur les tissus mammaires denses.

MammoScreen : Le nouvel appareil pour diagnostiquer le cancer du sein

Ces lacunes sont comblées par MamoScreen. Ce nouveau dispositif, n’utilisant pas de rayonnement, peut être utilisé chez les jeunes femmes, les femmes enceintes et autant de fois que nécessaire, en plus d’être moins cher par rapport aux méthodes existantes, il est également facile à installer et à manipuler.

Tamara Milagre, présidente d’EVITA (l’association qui intègre le projet), affirme que cet appareil doit venir au Portugal car avec lui, il va tout changer en termes de dépistage mondial du cancer du sein ».

A lire aussi..

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :