L’histoire s’est écrite dans la production d’électricité à partir des barrages…

Fez-se história na produção de eletricidade a partir de barragens...

Le Portugal a battu un nouveau record de production d’électricité ! Avec la guerre entre la Russie et l’Ukraine, les pays occidentaux paient une facture énergétique élevée. Dans le cas de notre pays, des structures de production ont été créées ces dernières années, avec un accent particulier sur l’éolien.

Selon les données du REN (Redes Energéticas Nacionais), l’indice de productibilité hydroélectrique (production d’électricité) a atteint 1,05 (moyenne historique de 1), une valeur supérieure de 5 % à la moyenne du mois de novembre, en raison de la pluie.

L'histoire s'est faite dans la production d'électricité à partir des barrages...

Production d’électricité avec un cadre historique, même avec des apports en provenance d’Espagne

REN a annoncé aujourd’hui que la production hydroélectrique a dépassé la moyenne historique en novembre, même avec l’indice de productivité électrique « conditionné par les apports de l’Espagne dans le Douro, qui restent très faibles ».

Avec l’augmentation de la composante hydroélectrique, la production renouvelable a fourni 58 % de la consommation d’électricité en novembre, les indices de productivité éolien et solaire s’établissant respectivement à 0,96 et 1,00 (moyenne historique de 1) .

La production non renouvelable était chargée de fournir 35% de la consommation d’électricité et le solde importateur fournissait les 7% restants de la consommation, la valeur la plus faible enregistrée cette année.

Au cours du mois sous revue, la consommation d’électricité a enregistré une contraction de 2,4%, par rapport au même mois de l’année dernière, justifiée par des températures supérieures à la moyenne.

L'histoire s'est faite dans la production d'électricité à partir des barrages...

Cumulé pour l’année, l’indice de productivité hydroélectrique est de 0,46, la productivité éolienne de 0,97 et la productivité solaire de 1,08 (moyenne historique de 1).

Entre janvier et novembre, la production renouvelable a fourni 45 % de la consommation, répartie entre l’éolien avec 24 %, l’hydraulique avec 9 %, la biomasse avec 7 % et le photovoltaïque avec 5 %.

La production de gaz naturel assurait 34 % de la consommation, tandis que le solde importateur assurait 21 %.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :