L’Europe pourrait infliger une amende de 500 millions d’euros à Apple pour pratiques anticoncurrentielles en matière de streaming musical

Europe could fine Apple €500 million over anticompetitive music streaming practices

En bref : En 2019, Spotify a déposé une plainte auprès de l’Union européenne, affirmant qu’Apple étouffait la concurrence dans le secteur du streaming musical par le biais de ses politiques de paiement sur l’App Store. Après cinq ans, Bruxelles semble prête à prendre des mesures contre Cupertino pour violation des lois antitrust de l’UE.

Selon des sources anonymes citées dans un récent rapport du Financial Times, l’Union européenne s’apprête à annoncer une amende de 500 millions d’euros (environ 539 millions de dollars) à l’encontre d’Apple pour ses pratiques anticoncurrentielles présumées. Cette sanction, la toute première amende infligée par l’Europe à Cupertino, devrait être rendue publique au début du mois prochain, selon les sources. L’amende fait suite à l’enquête antitrust menée par la Commission européenne sur le comportement d’Apple sur le marché du streaming.

Au cours des cinq dernières années, les enquêteurs de l’UE ont examiné les restrictions contractuelles imposées par Apple aux développeurs d’applications. Les restrictions ont empêché les sociétés tierces d’informer leurs clients sur des alternatives potentiellement moins chères à Apple Music, une pratique que Spotify a dénoncée en 2019. Apple a finalement modifié cette politique en 2022 sous la pression réglementaire du Japon.

Le rapport du Financial Times affirme que les actions d’Apple contreviennent aux lois européennes sur la concurrence, ce qui conduit à une amende substantielle. Cupertino devra modifier ses pratiques commerciales dans l’UE, permettant aux applications tierces de proposer des prix compétitifs en dehors de l’App Store sur les appareils iOS.

LEurope pourrait infliger une amende de 500 millions deuros a

En 2023, la Commission européenne a publié une communication des griefs préliminaire à l’encontre d’Apple, accusant l’entreprise d’abuser de sa position dominante. La Commission a suggéré que Cupertino pourrait être condamné à une amende pouvant aller jusqu’à 10 % de son chiffre d’affaires mondial annuel, mais la décision finale n’était pas encore rendue.

Une amende de 500 millions d’euros, comparée à une amende potentielle de 40 milliards de dollars, semble une issue plus favorable pour Apple. Il convient toutefois de noter que l’année dernière, la société a exhorté les autorités bruxelloises à abandonner complètement l’affaire. Les représentants d’Apple et européens s’abstiennent de commenter les récentes rumeurs du Financial Times, tandis que Spotify continue de critiquer les prétendues pratiques commerciales prédatrices d’Apple.

Cupertino a récemment annoncé des ajustements à ses politiques de l’App Store pour se conformer à la loi sur les marchés numériques (DMA) de l’UE. Le PDG de Spotify, Daniel Ek, a qualifié les nouvelles politiques d’« extorsion », car Apple propose désormais de nouveaux frais pour chaque téléchargement individuel, ainsi qu’un « loyer » de 17 % pour les applications à présenter dans l’App Store. Selon Ek, ces conditions rendraient « intenable » l’activité de Spotify, qui dessert 100 millions d’utilisateurs en Europe.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage très intéressant sur l’intelligence artificielle :

YouTube video