La Chine lance avec succès un deuxième module de station spatiale

China lança com sucesso segundo módulo da estação espacial

Comme vous le savez, la Chine travaille également sur plusieurs projets dans l’espace. La station spatiale chinoise de Tiangong, ou grande station modulaire chinoise, est une station spatiale en orbite terrestre basse entre 340 et 450 km au-dessus de la surface de la Terre.

La Chine a lancé aujourd’hui « avec succès » le deuxième des trois modules de sa station spatiale en construction dans l’espace, une étape cruciale vers l’achèvement de l’installation.

La Chine lance avec succès un deuxième module de station spatiale

La Station spatiale chinoise sera prête d’ici la fin de l’année

Le vaisseau spatial Wentian, qui pèse environ 20 tonnes et n’a pas d’astronautes à son bord, a été boosté à 07h22 à Lisbonne par une fusée Longue Marche 5B depuis le centre de lancement de Wenchang sur l’île tropicale de Hainan (sud).

Un quart d’heure plus tard, un responsable de l’agence spatiale chargée des vols habités (CMSA) annonce le « succès » du lancement.

Ce module laboratoire de près de 18 mètres de long et 4,2 mètres de diamètre devrait s’arrimer à Tianhe, le premier module de la station, en orbite depuis avril 2021.

L’opération d’accostage est un défi pour l’équipage, car elle nécessite plusieurs manipulations successives et de haute précision, notamment avec un bras robotisé.

La Chine lance avec succès un deuxième module de station spatiale

Baptisée Tiangong (Palais Céleste) mais aussi connue sous son acronyme CSS (Chinese Space Station en anglais), la station spatiale chinoise devrait être pleinement opérationnelle d’ici la fin de l’année.

La station spatiale aura alors sa forme finale en forme de T. Sa taille sera similaire à celle de la défunte station spatiale soviéto-russe Mir. Sa durée de vie devrait être d’au moins 10 ans et peut-être 15 ans.

La Chine a envoyé son premier astronaute dans l’espace en 2003. Début 2019, elle a posé un vaisseau spatial sur la face cachée de la Lune, une première mondiale. En 2020, il rapporte des échantillons de la Lune et termine Beidou, son système de navigation par satellite, concurrent du GPS nord-américain. En 2021, la Chine a fait atterrir un petit robot sur Mars et prévoit d’envoyer des humains sur la Lune d’ici 2030.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage sur l’intelligence artificielle :