CarPlay de nouvelle génération d’Apple permet aux constructeurs automobiles d’obtenir une licence pour le système d’exploitation

Apple

Pourquoi est-ce important: Il est inhabituel qu’Apple cède le contrôle de l’expérience utilisateur à un partenaire, mais la société espère faire de nouvelles percées sur le marché automobile avec sa nouvelle génération CarPlay et a pris la rare décision de concéder le système d’exploitation sous licence aux constructeurs automobiles pour y parvenir. . Le marché attend désormais de voir si son pari sera payant.

Apple CarPlay a été lancé pour la première fois en 2014 sur une Ferrari, puis a été plus largement adopté par les grands constructeurs automobiles en 2015. C’était la réponse d’Apple aux horribles systèmes d’infodivertissement que les constructeurs automobiles produisent régulièrement, même sur les modèles de luxe. Aujourd’hui, CarPlay est pris en charge sur une grande variété de véhicules et il est facile à mettre en œuvre : un câble Lightning branche un iPhone sur le port USB de la voiture, puis l’utilisateur sélectionne la fonction CarPlay sur l’écran de la voiture. Et ce, si votre voiture ne prend pas en charge CarPlay sans fil, qui est encore plus facile à utiliser.

Apple améliore désormais son jeu avec la nouvelle génération de CarPlay, qui intègre à la fois les applications centrales d’infodivertissement de l’iPhone et les données du système de la voiture sur un seul écran rempli de groupes de jauges personnalisés de la marque du constructeur automobile. Peut-être un clin d’œil à ses origines Ferrari, les premières voitures à arborer le CarPlay de nouvelle génération sont Porsche et Aston Martin.

CarPlay de nouvelle generation dApple permet aux constructeurs automobiles dobtenir

Mais alors que ces annonces ont fait beaucoup de bruit en décembre dernier, un détail mineur mais capital a échappé à la plupart des observateurs jusqu’à ce que le journaliste Sanjiv Sathiah le remarque : la nouvelle génération de CarPlay marque un retour aux licences logicielles pour Apple. Le revirement, quand on y pense, est assez époustouflant étant donné l’insistance à toute épreuve d’Apple à créer une expérience utilisateur de qualité en contrôlant à la fois le hardware et les logiciels. « En octroyant des licences pour sa nouvelle génération de CarPlay aux constructeurs automobiles, il cède le contrôle du « hardware » aux constructeurs automobiles », écrit Sathiah.

Parce qu’il abandonne un certain contrôle, il n’est pas surprenant que les constructeurs automobiles de luxe soient les premiers à héberger la prochaine génération de CarPlay, car Apple espère peut-être qu’ils ne reproduiront pas les systèmes inférieurs des modèles précédents. Cette décision peut également indiquer qu’Apple n’est pas du tout intéressé à ce que, par exemple, Hyundai présente son produit de nouvelle génération et se concentre plutôt sur le marché du luxe avec ses marges plus importantes.

1707683709 111 CarPlay de nouvelle generation dApple permet aux constructeurs automobiles dobtenir

Beaucoup de choses dépendront de la manière dont Porsche et Aston Martin exécuteront leurs déploiements.

Jusqu’à présent, les testeurs se sont principalement concentrées sur l’esthétique, comme la façon dont les constructeurs automobiles ont marqué les interfaces. L’interface CarPlay de Porsche, par exemple, comporte trois jauges circulaires dans le groupe et un fond d’écran qui rappelle le motif distinctif des sièges pied-de-poule de Porsche. L’interface d’Aston Martin comporte « Handbuilt in Great Britain » dans un texte enveloppant.

1707683709 937 CarPlay de nouvelle generation dApple permet aux constructeurs automobiles dobtenir

CarPlay de nouvelle generation dApple permet aux constructeurs automobiles dobtenir

Les premiers véhicules d’Aston Martin équipés du nouveau CarPlay seront commercialisés cette année, notamment un nouveau modèle de sa voiture de sport DB12. Porsche n’a pas proposé de calendrier ni de détails sur ses projets.

Ensuite, il y a General Motors, qui supprime progressivement Apple CarPlay à partir de ses véhicules électriques 2024, au grand dam de nombre de ses concessionnaires. Le constructeur automobile affirme que c’est parce que le logiciel est trop distrayant pour les conducteurs. Au lieu de cela, il propose un nouveau système d’infodivertissement intégré utilisant les applications intégrées de Google pour les voitures. Les premières tests de son Chevrolet Blazer EV 2024, qui comprend son nouveau logiciel d’infodivertissement, ont été publiées récemment et indiquent clairement que le système n’est pas prêt pour les heures de grande écoute.

Envie de vous détendre un peu ? Voici un reportage très intéressant sur l’intelligence artificielle :

YouTube video